L’infini au chevet

On aura beau dire, l’infini a tout de même un goût d’inachevé…

Commentaires fermés.